Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Sécheresse : situation de crise

Communiqué de presse du 24 juin 2022 de la Frapna Drôme.

La sécheresse exceptionnelle de ce printemps s’aggrave rapidement sous le double effet de la chaleur et de l’absence de pluie. Des mesures ont été prises par un arrêté préfectoral du 31 mai qui a déclaré la « situation d’alerte renforcée ».

Mais aujourd’hui, c’est insuffisant au regard des règles fixées pour le déclenchement de ce type de mesures, alors que nous sommes à une situation vicennale sèche, atteinte une année sur vingt.

En effet, au regard du débit de la Drôme observé à Saillans, très représentatif de la situation générale, c’est une « situation de crise » qui aurait dû être déclarée dès le 12 juin afin d’imposer une restriction supplémentaire des prélèvements agricoles, domestiques et industriels.

Ainsi, le protocole veut que le niveau de débit qui déclenche la situation d’alerte soit de 2,93m3/s. Or, le 21 juin, le débit de la Drôme à Saillans est de 1,90m3/s.

Il est urgent de faire cette mise à jour, surtout avec les mois d’été qui arrivent et la saison touristique qui fait augmenter la population (4.5 millions de nuitées en juillet et août 2021) !

La Frapna regrette le retard répété des prises de décision, retard qui affecte gravement la protection de nos cours d’eau, des nappes et des milieux naturels. A ce train, où en serons-nous en été ?

Et sur l’efficacité des mesures de restriction, la Frapna s’interroge sur le contrôle de leur application.

Frapna Drôme

Tribune publiée dans Le Crestois du 24 juin 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.