Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Big Sister et le "non-recours aux droits" : un témoignage

Tribune du 15 juillet 2022 de Philippe Gasparini

Il n’y a pas que Le Crestois qui publie des tribunes. Il y a aussi Le Monde, sous la rubrique "Idées". Et l’une d’elles a retenu mon attention car elle faisait directement écho à mon expérience de bénévole associatif.

Elle est parue le 24 juin dernier sous le titre « La lutte contre le "non-recours aux droits" doit devenir une priorité politique pour l’Europe ». Son auteur, Olivier De Schutter, est rapporteur spécial de l’ONU sur les droits humains et l’extrême pauvreté. Et, par ailleurs, il connaît bien la Vallée de la Drôme.

Olivier De Schutter relève qu’en Europe, plus de la moitié des personnes qui en ont besoin ne perçoivent pas les aides auxquelles elles ont droit pour sortir de la précarité. En France, cette situation de non-droit a été dénoncée à maintes reprises, aussi bien par la Cour des comptes que par Médecins du monde. Les raisons en sont connues : « Une complexité administrative labyrinthique, amplifiée avec la numérisation », « des conditions impossibles à remplir », mais aussi « des formes insidieuses de discrimination et de maltraitance institutionnelle ».

Je voudrais en témoigner au nom d’une famille migrante, et en situation régulière, dont le bénévole associatif que je suis s’efforce de garantir les droits auprès de la Caisse d’allocations familiales depuis deux ans. Bien entendu, tout se passe sur internet...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publié dans Le Crestois du 15 juillet 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.