Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Gabegie drômoise et crestoise... Zut alors, encore 4 ans !

Tribune du 29 juillet 2022 du Collectif de citoyens utilisateurs des infrastructures crestoises.

Après avoir échappé de justesse au délire d’un parc aquatique pour touristes, voilà que la mairie de Crest est fière de renouveler cette animation « Crad’eau » qui a gaspillé des mètres cubes d’eau directement pompés dans les réserves des pompiers, alors qu’on coupe l’eau des petits jardiniers sans prévenir.

Monsieur le Maire ne sait sans doute pas que nous sommes dans une période de grande sécheresse, crise climatique oblige, que les petits agriculteurs ont du mal à irriguer, à défaut d’avoir les mêmes autorisations que les producteurs de maïs ou que les animations « crad’eau ». Soit dit en passant que les cultures de maïs sont abondamment arrosée en plein cagnard et que 50 % de cette eau projetée sera évaporée avant de toucher le sol. Sait-il, Monsieur le Maire, que l’autosuffisante alimentaire viendra des petits agriculteurs et des jardiniers vivriers ?

Et pourtant, la municipalité serait-elle complice de la coupure d’eau du 8 juillet aux jardins sociaux, déjà déplacés loin des habitations ?...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 29 juillet 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.