Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Au royaume des aveugles, les borgnes continuent d’être rois !

Tribune du 26 août 2022 de Jean-Louis Virat.

En cet été spécial mais à vrai dire pas si surprenant, nous y sommes peut-être. Les faits sont là, bien plus présents encore qu’il y a un an : hausse des prix de l’énergie et des produits alimentaires, sécheresse, canicules, incendies, inondations, manque d’eau dont nous découvrons que ce bien commun risque de nous être compté, centrales nucléaires ralenties ou à l’arrêt, par manque d’eau justement, Covid et autres pandémies qui semblent s’installer durablement, non-droit dans les cités avec ces rodéos, signe le plus visible en cet été, qui narguent les forces de l’ordre, jeunes diplômés qui désertent… et, plus diffus, ces dérèglements climatiques chaotiques au fil des mois… et ceux d’une biodiversité à l’épreuve (cet été les oiseaux sont rares, les insectes aussi… mauvais signes visibles, eux).

Tel est le tableau d’un grand pays trop endetté qui, par-dessus le marché, devrait apporter plus de soin à ses soignants, ses pompiers, ses policiers, ses enseignants, ses derniers de corvée, ses agriculteurs…

Mais ce n’est pas tout....

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 26 août 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.