Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Si l’eau parlait, que dirait-elle ?

Tribune du 26 août 2022 de de Louise et Adrien Renaud.

Assise près d’une fontaine asséchée, je me suis dit : et si l’eau parlait, que dirait elle ?

« Aujourd’hui, c’est une source qui veut te parler. Avant je chantais, je murmurais dans les prés. Maintenant je ne laisse plus partir mes belles notes claires dans les airs, je n’en ai plus envie. Je préfère disparaître, ou même me changer en pierre.

Pourquoi, me dirais-tu ? Parce que j’en ai assez de voir vos visages tordus de cupidité et d’envie du toujours plus, je ne supporte plus les mots et les pensées égoïstes que vous vous envoyez au visage. N’oubliez pas, vous êtes faits d’eau et ce que vous faites à vous-mêmes et entre vous, vous le faites à moi.

Vous allez me dire : on s’en fiche de tes histoires, on trouvera bien une solution, on a l’intelligence technologique, on prendra de l’eau là où il y en a, dans les gouttes de pluie, dans la rosée, dans la mer, et s’il le faut, on finira par savoir se passer de toi.

C’est possible, quand vous serez devenus des tas de ferraille, des robots sur la Lune ! Là, c’est sûr, je ne coulerai plus pour vous, ni avec vous d’ailleurs. Je voudrais revenir danser dans vos plaines et vos montagnes, là où on m’honore, là où les humains redeviennent de simples humains dans la clarté de leur âme. »

Marie-Line Permingeat

Tribune publiée dans Le Crestois du 26 août 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.