Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

L'esthétique prime devant le climat ... Jusqu'à quand ?

Tribune du 11 novembre 2022 d'Élisabeth Moy à propos du périmètre de protection de la Tour de Crest.

43 000. C’est le nombre de monuments historiques en France. Donc, 43 000 territoires de 500 mètres de rayon où il est interdit d’isoler ses murs en pierre par l’extérieur, de surélever ses tuiles de trente centimètres pour isoler son toit par l’extérieur, et où la couleur des huisseries est plus importante que leur qualité isolante.

Alors que de l’autre côté de la « frontière » (par exemple quartier Sainte Euphémie), il est obligatoire d’isoler en cas de réfection de façade, dans le vieux centre de Crest, c’est interdit. Aucune contradiction là dedans !!

Chers architectes des Bâtiments de France, chers urbanistes municipaux qui entérinez leurs décisions, venez visiter nos maisons, voyez comme il est facile de les isoler... En cassant cuisines, salles de bains, escaliers, en abaissant le plafond des pièces sous les combles! ! Sans compter les ponts thermiques qui resteraient même si c’était possible...

J’ai bien une idée mais je crains de ne pas obtenir la majorité des voix des Crestois. Il suffirait de dynamiter la tour de Crest, puisque il paraît que c’est à cause d’elle que nous n’avons pas le droit d’isoler correctement nos maisons !

Élisabeth Moy

Tribune publiée dans Le Crestois du 11 novembre 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.