Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Les dangers de la route partagée

Tribune du 11 novembre 2022 de René Bergier.

route partagee aouste
Le début de la route partagée à Aouste-sur-Sye

Ceux qui circulent entre l’ancienne usine de la Scie à Aouste-sur-Sye et l’entrée est de cette agglomération ont certainement été confrontés à un risque d’accident de la route, d’autant que la mise en place d’une déviation par Blacons pour cause de travaux dans le centre d’Aouste a grossi le flot des véhicules dans ce secteur.

Cette portion de la RD 93 est classifiée « route partagée » et signalée comme telle. Le marquage au sol permet de réserver sur une certaine largeur, les bords droit et gauche de la chaussée à la circulation des piétons et des cyclistes. Les automobilistes, quant à eux, peuvent emprunter au besoin la totalité de la route, sauf lorsque les réserves latérales sont occupées, auquel cas et lorsqu’ils sont amenés à croiser un autre véhicule, ils doivent alors rester à l’arrière des piétons ou des cyclistes.

C’est apparemment un bon principe pour protéger vélos et marcheurs. Là où ce principe montre ses limites, c’est de nuit...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 11 novembre 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.