Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Loup : « la question de l’information doit être reconsidérée »

Lettre ouverte du 25 novembre 2022 d’élu(e)s locaux(ales) de la Vallée de la Drôme à la préfète.

À l’attention de Madame la Préfète de la Drôme, Élodie Degiovanni,

Madame,

Le loup est une espèce protégée soumise, sous certaines conditions, à des tirs dérogatoires létaux (convention de Berne, 1979). Les effectifs, sur l’ensemble du territoire national, sont d’un peu moins de 1000 loups (921 individus d’après la dernière estimation de l’Office français de la biodiversité - OFB - en mai 2022). En Drôme et territoires limitrophes, on peut estimer la population à environ 150 individus (des loups satellites ou en dispersion et des loups organisés en une vingtaine de meutes).

Cette année, comme vous le savez, la basse vallée de la Drôme a subi de nombreuses attaques de loup, très inhabituelles sur notre département depuis le retour de l’espèce il y a une trentaine d’années. Les éleveurs professionnels, mais également nombre de petits éleveurs ou de particuliers, propriétaires de quelques animaux d’élevage à titre d’agrément, ont été touchés...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 25 novembre 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.