Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Contre le vaccin, vague de tags et courriers énervés

Les graffitis anti-vaccin ont fleuri sur les murs de Crest depuis la fin de l’année ; le centre de vaccination a également reçu des lettres de menace.

«Macron joue au Taliban », « Sauver (sic) vos enfants de l’ARN-Spike ». Le centre de vaccination situé sur le Cours de Joubernon a été la cible de graffiteurs énervés en toute fin d’année, alors que les commentaires anti-vaccins se sont multipliés ces dernières semaines sur les murs des rues de Crest.

Une tendance qui n’est pas réservée à la vallée : le centre de vaccination de Nyons, par exemple, a été visé par des tirs au petit plomb la semaine dernière, de quoi émouvoir le Procureur de la République de Valence, Alex Perrin, qui a dénoncé mardi des «comportements inadmissibles» qui « tombent sous le coup de la loi pénale ». Le parquet « n’hésitera pas à engager des poursuites » si les auteurs sont identifiés, a ajouté le Procureur par voie de communiqué.

Dans la région de Crest, plusieurs établissements de santé ont reçu une lettre anonyme, visiblement la même : « votre fin est proche (…), nous vous sommons de cesser de participer à la prise d’otages d’humains...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 7 janvier 2022

À lire dans notre édition sur le même sujet :

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.