Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Le Crestois, ce journal à 2 balles

Une flambée des prix sans précédent contraint votre hebdomadaire à augmenter son prix.

Comme nous vous l’annoncions dans notre édition du 21 janvier (cf : La guerre du papier aura-t-elle lieu ?), Le Crestois est confronté à une hausse brutale du coût des matières premières, et notamment du papier. Ces précieuses feuilles se négociaient aux alentours de 950 euros HT la tonne il y a quelques mois ; les dernières cotations pour une livraison en mai, sont annoncées à 1 800 HT la tonne, en prix ouvert !

La dernière livraison de janvier s’est vue agrémentée d’une surcharge énergie, (dû à l’augmentation du coût de l’électricité) de 250 euros HT la tonne et les tensions à la frontière ukrainienne - mon ogive est plus grosse que la tienne ! - ne viendront en rien arranger la situation...

Le Crestois ne pourra pas supporter une telle hausse sans, malheureusement, la répercuter sur ses fidèles lecteurs. Les temps sont durs et notre équilibre économique est précaire, Le Crestois traverse, une fois de plus, une tempête. En 122 ans, le navire a connu du gros temps mais, sans votre soutien, cette tempête pourrait être la dernière.

Un journal indépendant comme Le Crestois est un bien commun à préserver, un lien puissant entre les habitants de notre territoire, permettant à chacun de pouvoir s’informer et de s’exprimer librement. Cette liberté n’est possible que grâce à vous et la destinée du Crestois est entre vos mains.

À partir du vendredi 11 février, Le Crestois vous coûtera 2 euros. Une hausse de 30 centimes qui nous permettra d’affronter l’avenir plus sereinement. Concernant les abonnements, leurs tarifs vont rester inchangés jusqu’à fin mars. Si vous souhaitez vous abonner, c’est le moment.

Il me reste à vous remercier, fidèles lecteurs. Sans vous, Le Crestois n’existerait pas. La vallée sans son journal, c’est comme Crest sans sa Tour, il manquerait quand même quelque chose dans le paysage.

Jean-Baptiste Bourde

Article publié dans Le Crestois du 4 février 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.