Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Temps partagé entre réfugiés ukrainiens

Des réfugiés se sont retrouvés dans la forêt de Saoû.

« Notre outil principal de communication entre Français et Ukrainiens, c’est Google Traduction, mais on est dans la forêt de Saoû et il n’y a pas de réseau ! », lance en rigolant Jean Beaufort, membre de l’association Val de Drôme Accueil Réfugiés (VDAR).

Samedi 25 juin à midi, l’association organisait un pique-nique pour les Ukrainiens à côté de l’Auberge des Dauphins...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 1er juillet 2022

À lire également : Pas si simple d’accueillir des réfugiés ukrainiens

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.