Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Droit de réponse : visite de deux secrétaires d’État

Tribune du 26 août 2022 de Francis Fayard.

Dans une de vos dernières éditions, vous avez relaté la venue de deux secrétaires d’État à l’écologie et à la ruralité, respectivement Mmes Bérangère Couillard et Dominique Faure, sur notre territoire, à Livron, passe à poisson de la Drôme, puis à Allex, à la Réserve naturelle des Ramières et à Eurre, salle Drôme, au siège de la Communauté de Communes du Val de Drôme en Biovallée (CCVD), visite sur place pour constater les conséquences de la sécheresse persistante sur le bassin versant de la Vallée de la Drôme.

C’est moins en tant que maire de Livron ou représentant de la Communauté de Communes du Val de Drôme, ni en tant qu’ancien du Crestois que j’interviens ici. C’est en tant que lecteur surpris des propos tenus dans cet article. Dans le récit de cette visite, votre journaliste a tiré des conclusions qui n’appartiennent qu’à elle ; à vos lecteurs de savoir analyser les informations qu’on leur propose dans le cadre de leur libre-arbitre et de leurs sensibilités. Ce n’est pas sur ce sujet direct de l’article que je souhaite intervenir.

Cependant, si le sujet de l’intervention était la sécheresse, les conduites à tenir et les orientations, les virages à prendre, la pénurie d’eau estivale, une partie de l’article outrepasse le respect de base que l’on doit notamment aux représentants de l’État...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 26 août 2022

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.