rubrique zic

                

Steve Hogarth & Richard Barbieri - "Not the weapon but the hand" (2012)

La Rubrique Rock s'interesse aujourd'hui à la réunion, en 2012, de deux figures emblématiques du rock progressif moderne.


Quelle association que celle-ci ! Steve Hogarth, la voix de MARILLION époque récente (depuis 1989 et le départ de Fish) et Richard Barbieri, le claviériste de PORCUPINE TREE. Deux figures emblématiques du rock progressif moderne qui se rencontrent pour partager une expérience musicale commune.

Alors bien sûr, pas question ici de guitare saturée, mais bien d'un rock progressif (mais accessible) rappelant les morceaux calmes des formations actuelles des deux protagonistes (PORCUPINE TREE et MARILLION, donc). L'instrumentation est principalement confiée aux claviers et arrangements savamment distillés par Barbieri, et sert d'écrin à la voix mélancolique et émouvante de Steve Hogarth.

Pour cette première collaboration, Richard Barbieri s'est occupé de toute la composition, et Steve Hogarth de toutes les lignes de chant et des paroles. Le duo est épaulé par des musiciens de grande qualité (Danny Thompson à la basse et Chris Maitland (EX-PORCUPINE TREE, NO-MAN, BLACKFIELD à la batterie), mais a délibérément choisi de réduire les interventions extérieures au minimum afin de conserver l'expérience créatrice du duo.

C'est d'ailleurs bel bien d'expérience créatrice dont il est question sur ce "Not the weapon but the hand" atmosphérique, presque éthéré ("Red kite", "Lifting the lid"), et d'une maîtrise exemplaire sur tous les plans (inspiration, composition, interprétation, production). Il suffit d'écouter une fois le poignant "Only love will make you free", avec son ambiance feutrée enveloppant la voix habitée d'Hogarth, pour se convaincre du bien fondé de cette association vraisemblablement à des années-lumières de toute considération commerciale opportuniste.

Doté d'une réelle sincérité et de beaucoup de sensibilité, ce premier album de Hogarth / Barbieri, irréprochable sur tous les plans, ne pourra que satisfaire les amateurs de rock progressif planant et de musique éthérée à la fois moderne et intemporelle.

Un album qui fait du bien en ces temps troublés.

Olivier Chapelotte

Steve Hogarth & Richard Barbieri
"Not the weapon but the hand" (2012)

Publié le 7 avril 2020

Cet article vous a plu? Alors donnez-nous un coup de pouce ! cliquez ici
UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.