rubrique zic

                

The Stranglers - Dark Matters (2021)

Chaussez vos Doc Martens noires ! Le 18ème album des vétérans du punk anglais, The Stranglers, vient juste de sortir.

Il risque bien d’être leur tout dernier du fait de la disparition du claviériste Dave Greenfield, l’un de ses membres fondateurs, emporté par ce “fucking” Covid-19 quelques semaines avant le bouclage final du disque. Jean-Jacques Burnel, le bassiste et chanteur d’origine française, est donc désormais le dernier représentant du groupe originel. No more heroes anymore ?

Voilà donc dans les bacs un album qui devient, bien malgré lui, un ultime hommage du groupe à son claviériste légendaire. Mais que vaut-il ? Que faut-il attendre, en 2021, d’un groupe issu de la scène punk de la fin des années 70 ?

Disons-le tout de suite, loin d’être une madeleine de Proust pour quinquas nostalgiques, ce nouvel opus est... un putain de bon disque ! Vous y entendrez les Stranglers comme jamais vous ne les avez entendu.

On y retrouve évidemment tout ce qui a fait la marque de fabrique du groupe au fil des décennies : la hargne post-punk (“This song”), les mélopées psychédéliques (“White Stallion”, “Water”), les ballades envoutantes et classieuses (“Down”, “The Lines”). Mais il semble qu’avec le temps, le groupe se soit bonifié, ait pris de la patine, et ces nouvelles chansons ont une profondeur et une puissance émouvante.

Mention spéciale pour la chanson “And if you should see Dave...”, composée par Burnel en hommage au claviériste décédé. Un morceau magnifique, à l’ambiance west coast, qui ne comporte évidemment aucune partie de clavier. Juste avant le passage musical central, on y entend Burnel dire “This is where your solo would go” (“C’est ici que ton solo devrait démarrer”). Personnellement, cela suffit à me rendre cet album indispensable.

Dark Matters” montre que les Stranglers ont peut-être émergé de la mouvance punk, mais qu’ils ont toujours été complètement uniques. En 2021, leur écoute a toujours du sens.

Philippe Multeau

THE STRANGLERS - Dark Matters (2021)
Disponible en Vinyle et CD


Extraits de l'album :

"This song", la hargne punk toujours présente :

“And if you should see Dave...”, la chanson hommage à Dave Greenfield :

Article publié dans Le Crestois du 22 octobre 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.