Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Masque au marché de Crest : l'arrêté municipal était illégal

La préfecture a confirmé au Crestois que l'arrêté municipal n'était pas dans les clous

La préfète de la Drôme, Elodie Degiovanni, a confirmé au Crestois, jeudi 3 mars, l'illégalité de l'arrêté pris par la municipalité crestoise le 3 février dernier. Cet dernier obligeait au port du masque sur les marchés alimentaires des mardis et samedis tout au long du mois de février. Un arrêté qui avait beaucoup étonné puisqu'au même moment, l'Etat suspendait cette obligation sur l'ensemble du territoire national pour les marchés ouverts.

« Cet arrêté est nul et non avenu, nous a expliqué la préfète de la Drôme. Comme pour certains autres arrêtés pris par certaines municipalités, souvent de bonne foi, nous avons demandé au maire [de Crest] de retirer son arrêté sous peine de poursuites au tribunal administratif. »

Des poursuites qui n'ont pas été engagées, puisque la mairie a fini par retirer l'arrêté litigieux, une semaine avant que ce dernier n'arrive à son terme.

Tout au long du mois de février, l'obligation du port du masque sur les marchés de Crest et les interventions de la police municipale pour le faire appliquer avaient provoqué un fort mouvement de mécontentement, tant chez les forains du marché qu'auprès de certains de leurs clients. La tension était telle qu'une grève du marché avait était organisée à l'initiative de forains, demandant qu'on les « laisse travailler sereinement ».

Article publié le jeudi 3 mars 2022 sur le-crestois.fr

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.